La page que vous avez demandée n'existe pas.

Janvier 2020 - n° 826

La Fabrique Défense

« Un événement tourné vers les jeunes qui doit contribuer d’une part à l’affermissement du lien armées-Nation, et d’autre part à l’émergence d’une culture stratégique européenne commune. »

Florence Parly

Revue Défense Nationale - Janvier 2020 - n° 826

La Fabrique Défense

Tribune

21 janvier 2020

Parmi les livres : un monde sans boussole ? (2/10) (T 1132)

Eugène Berg

L’année 2019 a confirmé un monde sans boussole, où la multipolarité n’est pas facteur de stabilité. Bien au contraire, avec le retour de la puissance et du rapport de force. D’où l’intérêt des différents décryptages.

Lire la suite
Article gratuit jusqu'au 21 février 2020

Florilège historique

Semaine 04

« Relations germano-américaines et nouveau départ de la diplomatie chinoise » (février 1964) par Jacques Vernant

En février 1964, la France du général de Gaulle reconnaissait officiellement la République populaire de Chine de Mao. Jacques Vernant (1912-1985) éclairait ici les grandes discussions diplomatiques alors en cours avec notamment la visite aux États-Unis du Chancelier allemand Ludwig Erhard (1897-1977) devant concilier à la fois le lien de dépendance étroite avec Washington mais aussi le besoin de la relation franco-allemande au cœur de la Communauté économique européenne (CEE). Le président Johnson en profita pour donner son feu vert à des discussions entre la République fédérale d’Allemagne (RFA) et le bloc soviétique en vue de réduire les tensions en Europe. Au même moment, Chou en Lai, le ministre des Affaires étrangères chinois, effectuait un long voyage principalement en Afrique, traduisant une diplomatie d’ouverture, contrastant d’ailleurs avec la brutalité idéologique du régime maoïste à l’intérieur de la RPC. Lire la suite

e-Recensions

Hugues Wenkin : Blitzkrieg ! L’invention de la guerre mécanisée  ; Pierre de Taillac, 2018 ; 272 pages.

Face à la paralysie stratégique due aux fronts continus de la Première Guerre mondiale, deux réponses très différentes sont proposées par les belligérants. Les Britanniques proposent une solution d’ordre mécanique avec la mise au point des chars d’assaut et leur engagement opérationnel, notamment à Cambrai en octobre 1917. Les Allemands quant à eux explorent la voie tactique, avec l’organisation de « troupes d’assaut » (Stosstruppen) à Riga d’abord en septembre 1917, puis à l’ouest l’année suivante. Dans les années 1930, la combinaison de ces deux approches donnera naissance à ce que les journalistes de l’époque nommeront la « guerre éclair », le Blitzkrieg. Lire la suite

Serge Gadal

Les cahiers de la RDN

Les Repères de la RDN

Lettre mensuelle d'informations tirées de sources ouvertes, réservée aux membres cotisants du CEDN

Repères

 

Janvier 2020
n° 826

La Fabrique Défense

Actualités

22-01-2020

Mission Foch : le Charles-de-Gaulle est parti au Moyen-Orient

16-01-2020

Hommage à l’amiral Pierre Lacoste

08-01-2020

Trois nouveaux chalands multi-missions pour la Marine

08-01-2020

Consultez ici le rapport 2019 sur la piraterie et le brigandage maritimes dans le monde

Agenda

Colloques, manifestations, expositions...

Liens utiles

Institutions, ministères, médias...