Chers abonnés, pensez à vérifier que la revue du mois ne s’est pas glissée dans vos Spams/Courriers indésirables           

Février 2018 - n° 807

Réflexions stratégiques

« La complexité appelle la stratégie. Il n’y a que la stratégie pour s’avancer dans l’incertain et l’aléatoire »

Edgar Morin

Éditorial - Jérôme Pellistrandi

Pour changer de page, vous pouvez utiliser les boutons en fin de liste, votre souris (clic gauche et déplacement sur l'écran) ou un stylet si vous disposez d'un écran tactile.

Pour changer de page, vous pouvez utiliser les boutons en fin de liste, votre souris (clic gauche et déplacement sur l'écran) ou un stylet si vous disposez d'un écran tactile.

Revue Défense Nationale - Février 2018 - n° 807

Réflexions stratégiques

La trêve olympique a déjà eu un effet positif en faisant baisser, du moins temporairement la tension entre les deux Corée. À défaut d’une dénucléarisation très peu probable de la Corée du Nord, les flocons de neige et les flonflons auront permis une reprise nécessaire et utile du dialogue. Cette pause stratégique ne doit cependant pas faire illusion, alors que le rapport de force est redevenu le régulateur des relations internationales.

D’où la nécessité de poursuivre les analyses sur les enjeux de défense lancés cet automne par les travaux ayant abouti à la Revue stratégique et qui se concrétiseront dans la Loi de programmation militaire présentée ce mois-ci qui va effectivement définir, dans la durée, les ambitions réelles pour notre pays. Il y a bien sûr des choix à faire, en particulier pour que l’Europe de la défense ne soit plus seulement un vœu pieux. Cela passe par une véritable réflexion sur un environnement de défense toujours plus complexe et incertain.

Il en est ainsi de l’Asie, où la Chine a renoué avec la puissance impériale en développant en priorité ses capacités navales, au risque d’entrer en confrontation non seulement avec les États-Unis mais également avec ses voisins dont le Japon. Et ce n’est pas un hasard si Londres, qui va bientôt retrouver un groupe aéronaval digne de ce nom, a déclaré que l’un de ses deux nouveaux porte-avions irait croiser au-delà de l’océan Indien, vers cet océan Pacifique, désormais au centre de gravité de l’économie mondiale. Cette ambition britannique renoue d’ailleurs avec la tradition navale de Londres, au détriment de la force terrestre, mise à mal depuis le retour d’Irak, sans parler du Brexit.

Ces incertitudes stratégiques sont également sensibles en Afrique subsaharienne où la montée en puissance de la force du G5 Sahel doit contribuer à stabiliser la région, à commencer par le Mali dont la fragilité reste patente malgré les efforts notoires engagés notamment par la France. La faiblesse endogène de l’État reste de facto une source de conflictualité difficile à combler. C’est aussi la nécessité et la démonstration que la France doit disposer d’un modèle d’armée complet capable de dialoguer avec un chef tribal rebelle tout en garantissant la dissuasion nucléaire et en exploitant toutes les ressources de l’innovation, en particulier autour de l’Intelligence artificielle et des nouvelles capacités des systèmes autonomes. Rusticité et haute technologie sont de fait indispensables pour couvrir l’éventail actuel et futur des conflits potentiels.

Certes, la réponse militaire face à une crise n’est pas suffisante pour la résoudre, mais elle est indispensable car le soft power longtemps revendiqué par l’Union européenne n’est crédible que s’il s’appuie sur un hard power apte à traiter en même temps une cyberattaque sophistiquée et un engagement de forces au-delà de nos frontières. Cette ambition dont on s’aperçoit qu’elle est davantage prise en compte par nos partenaires, a toujours été au cœur de notre défense.

C’est la feuille de route qui est maintenant à mettre en œuvre pour nos armées. C’est la garantie pour nos concitoyens que la paix sera défendue non par le renoncement mais par la volonté.

Jérôme Pellistrandi

Tribune

17 janvier 2019

République démocratique du Congo (RDC) : un processus électoral pour rien ? (T 1067)

Emmanuel Dupuy

Le processus électoral en République démocratique du Congo (RDC) a été plus que compliqué en raison de nombreuses oppositions internes dont celle du Président sortant. Cela traduit la déstabilisation durable de cet État-continent au cœur du continent africain et qui est l’enjeu de convoitises par des acteurs avides de profiter des ressources naturelles de ce pays. C’est aussi un nouveau terrain de confrontation avec la Russie, de retour dans la région.

Lire la suite
Article gratuit jusqu'au 17 février 2019

Florilège historique

Semaine 03

« Le haut barrage de Sadd El Ali, pierre de touche de l'économie égyptienne » (novembre 1956) par le commandant Franceschini

En novembre 1956, la RDN s’interrogeait sur le projet pharaonique du barrage d’Assouan, censé révolutionner l’économie égyptienne. Dans un contexte stratégique tendu lié aux tensions Est-Ouest, Le Caire recherchait un partenaire susceptible de l’aider dans cette construction. Au final, Moscou, en proposant son aide, s’est alors imposé comme partenaire de l’Égypte et donc comme un soutien au nationalisme arabe en plein essor. Lire la suite

e-Recensions

Erik J. Dahl : Intelligence and Surprise Attack – Failure and Success from Pearl Harbor to 9/11 and Beyond  ; Georgetown University Press, 2013 ; 277 pages

Qu’est ce qui sépare l’hécatombe de Pearl Harbor (1941) du succès de Midway (1942) quelques mois plus tard ? Et quelle différence entre le désastre du 11 septembre 2001 et l’empêchement réussi du Day of Terror de 1998 par les services de renseignement américains ? Poser ces questions, c’est considérer le combat constamment renouvelé du renseignement face au défi de la prévention des attaques surprises : tel est le sujet sur lequel se penche Erik J. Dahl dans son superbe ouvrage Intelligence and Surprise AttackLire la suite

Thibault Lavernhe

Les cahiers de la RDN

Autonomie et létalité en robotique militaire - Déc. 2018

Euronaval 2018 - Octobre 2018

Les Repères de la RDN

Lettre mensuelle d'informations tirées de sources ouvertes, réservée aux membres cotisants du CEDN

Repères

 

Janvier 2019
n° 816

Devoir de mémoire et repères stratégiques

Actualités

15-01-2019

Le point sur les commandes de Rafale – Rafale orders update

12-01-2019

Décès de 2 sapeurs-pompiers de Paris en intervention - Communiqué de presse conjoint

10-01-2019

Crash du Mirage 2000D - Communiqué de Florence Parly, ministre des Armées

Agenda

Colloques, manifestations, expositions...

Liens utiles

Institutions, ministères, médias...