Pour tout achat (ou abonnement) de produits numériques, pensez à vérifier vos Courriers indésirables           

Novembre 2019 - n° 824

Formation et opérations militaires

« Si tu veux construire un bateau, fais naître dans le coeur de tes hommes et femmes le désir de la mer »

Antoine de Saint-Exupéry

Éditorial - Jérôme Pellistrandi

Pour changer de page, vous pouvez utiliser les boutons en fin de liste, votre souris (clic gauche et déplacement sur l'écran) ou un stylet si vous disposez d'un écran tactile.

Pour changer de page, vous pouvez utiliser les boutons en fin de liste, votre souris (clic gauche et déplacement sur l'écran) ou un stylet si vous disposez d'un écran tactile.

Revue Défense Nationale - Novembre 2019 - n° 824

Formation et opérations militaires

1989-2019 : trente ans déjà que le mur de Berlin s’est effondré, marquant une rupture majeure dans l’organisation géopolitique du monde entraînant la fin de la bipolarité imposée à Yalta. Déjà une génération et demie a passé le relais. Avec le fait que cette révolution – sans victimes – appartient désormais à l’Histoire. Et cette marche en avant inéluctable du temps se traduit désormais par le fait qu’à peine 5 % des cadres de nos armées ont connu la guerre froide. Cependant, ceux-ci ont conduit la transformation indispensable de nos forces pour les adapter à un nouveau contexte géostratégique en pleine mutation et qui, aujourd’hui, est devenu instable et dangereux avec le retour des États-puissance et le rapport de force comme mode de régulation des relations internationales.

L’une des conséquences de 1989 fut, à peine quelques années après, la décision prise par le président Jacques Chirac de professionnaliser l’outil de défense et donc de suspendre le service national, un des piliers historiques de la Nation française. En changeant de modèle, il fallut tout revoir et en particulier l’exigence de la convergence entre formation et emploi opérationnel. Plus que jamais, aujourd’hui et demain, la formation – dans toutes ses dimensions individuelles et collectives – doit s’inscrire dans la perspective de l’emploi en opérations, que ce soit sur le territoire national comme le démontre l’opération Sentinelle ou les postures permanentes de sûreté, mais aussi dans les opérations extérieures qui n’ont cessé de se durcir face à un ennemi sans foi ni loi.

C’est le défi actuel de préparer ainsi nos forces avec les hommes et les femmes qui y servent, pour relever les questions posées par les nouvelles conflictualités dans de nouveaux champs d’action comme le cyber, les océans ou l’espace exo-atmosphérique, sans oublier les manipulations de l’information, avec des paradoxes parfois contraignants souvent liés à la dimension budgétaire. De nouveaux outils, dont la simulation, permettront de former plus efficacement nos équipages et nos unités, en utilisant les moyens actuels comme les Boeing KC-135 des FAS qui viennent de fêter leurs 55 ans mais aussi les équipements actuels, comme le montrent le début de la mise en œuvre de l’A-330 Phénix, la mise à l’eau du SNA Suffren ou les premiers Griffon, traduisant la montée en puissance du programme Scorpion, véritable fédérateur pour les forces terrestres.

De fait, il faut dès à présent réfléchir à notre futur modèle d’armée pour la période 2030-2040 et donc préparer, outre les projets comme le Scaf ou le futur porte-avions, les chefs de demain, tout en assurant les missions d’aujourd’hui. C’est le défi du quotidien, la tête dans le guidon tout en regardant les futures étapes, pour ne pas se tromper ni de guerre, ni d’adversaires. La situation plus que fluctuante au Moyen-Orient est là pour nous obliger à prendre conscience que le temps du « soft power » est désormais passé et que les illusions des « dividendes de la paix » doivent être aujourd’hui remisées au placard de l’Histoire.

Jérôme Pellistrandi

Tribune

12 novembre 2019

On the situation in Syria after the Russian-Turkish memorandum (T 1125)

Stanislav Ivanov

Les tensions se sont aggravées sur le territoire syrien à cause de l’opération militaire décidée par Recep Erdogan contre les Kurdes. Face à cette situation, la communauté internationale semble osciller entre cynisme et impuissance. La rencontre entre Erdogan et Vladmir Poutine a débouché sur un mémorandum qui est loin de résoudre les problèmes.

Lire la suite
Article gratuit jusqu'au 12 décembre 2019

Florilège historique

Semaine 46

« L’essor de l’électronique soviétique » (août-septembre 1978) par Claude Wachtel 

L’électronique est un secteur-clé de l’industrie. Son développement conditionne les progrès dans la plupart des domaines qui font le potentiel militaire d’un pays. Cette importance a été sous-estimée en U.R.S.S. jusqu’au milieu des années 60 et l’électronique soviétique s’est alors forgé une réputation mondiale de médiocrité. Lire la suite

e-Recensions

Emmanuel Garnier : L’Empire des sables - La France au Sahel 1860-1960  ; Éditions Perrin, 2018 ; 320 pages.

Ce livre est dédié à l’étude de « L’empire des sables », c’est-à-dire pour une large part du Sahara et de ses confins entre 1860 et 1960. Durant un siècle, dans cet espace immense et face à une situation complexe et mouvante, l’armée française et singulièrement les Troupes coloniales, ont inventé ex nihilo des organisations et des modes d’action adaptés au contexte géographique, religieux, climatique et sanitaire pour mettre fin aux rezzous et imposer une paix durable. Puis à partir de 1930, de « guerriers », le rôle des coloniaux muta en celui de « gestionnaires ». Lire la suite

Pierre Lang

Les cahiers de la RDN

Un monde en turbulence - Regards du CHEM - septembre 2019

International Paris Air Show - June 2019

Les Repères de la RDN

Lettre mensuelle d'informations tirées de sources ouvertes, réservée aux membres cotisants du CEDN

Repères

 

Actualités

04-11-2019

Un militaire français tué au Mali

 

16-10-2019

Premiers essais pour le Serval

01-10-2019

Découvrez les grandes lignes du budget 2020 du ministère des Armées

Agenda

Colloques, manifestations, expositions...

Liens utiles

Institutions, ministères, médias...