Auteur : 'Daniel Pasquier'

Colonel (ER).  Ancien attaché de défense dans les Balkans, en Asie centrale (Ouzbékistan et Kirghizstan, non résident, de 2001 à 2004) et à l’État-major des armées (rédacteur puis chef de section). Observateur électoral pour l’OSCE (Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe) et observateur dans le Donbass de 2014 à 2015.

6 résultats (5 articles - 1 tribune - 0 recension)

N° 815 Décembre 2018 - Armement et économie de défense

Ombres chinoises sur les terres de Manas - Daniel Pasquier

Le Kirghizstan avait semblé prendre une voie vertueuse après la dislocation de l’URSS. Hélas, l’impéritie de la classe politique marquée par le clanisme et la corruption a entraîné le pays dans une spirale négative. L’aide massive de la Chine n’est donc pas dénuée d’intérêt mais engage ce pays sous la coupe de Pékin.

N° 785 Décembre 2015

L’État islamique dans le grand jeu en Asie centrale : point de situation - Daniel Pasquier

L’État islamique essaye de pénétrer en Asie centrale, s’appuyant sur les défaillances de certains États et une pauvreté endémique. Cependant, les populations restent peu sensibles à la rhétorique de cette organisation terroriste qui toutefois demeurera menaçante et susceptible d’actions violentes mais ponctuelles.

N° 769 Avril 2014

La politique extérieure de la Russie en Asie centrale après 2014 - Daniel Pasquier

En Asie centrale, après le retrait de la Fias du territoire afghan, la Russie entend mener une politique extérieure ambitieuse pour contribuer à la sécurité et à la stabilité économique des républiques voisines. Cependant, la situation régionale dégradée, le manque de moyens, certaines contraintes de politique intérieure et la concurrence internationale pourraient amener l'administration Poutine à revoir ses objectifs à la baisse.

N° 758 Mars 2013

En Asie centrale, discrètement et méthodiquement, la Chine tisse sa toile - Daniel Pasquier

En Asie centrale, pour atteindre ses objectifs qui ne se réduisent pas au seul approvisionnement énergétique, la Chine se montre opportuniste, bienveillante et prodigue, distribuant sans compter, mais pas sans arrière- pensées, sa manne financière. Cette politique permet à Pékin d’asseoir d’autant plus aisément sa suprématie que ses rivaux, Russie et États-Unis en tête, ne semblent pas en mesure de contrecarrer ses projets.

N° 747 Février 2012

Un « Printemps arabe » sur les routes de la soie ? - Daniel Pasquier

Témoins du « Printemps arabe » et soucieux de ne pas subir le sort de leurs homologues d’Afrique du Nord, les chefs d’État centrasiatiques ont promptement réagi, ciblant les réseaux sociaux et leur support. Leur inquiétude est-elle fondée ? Certes, ils connaissent les turpitudes de leurs régimes autocratiques, pauvreté, corruption, répression, qui furent autant de ferments du « Printemps arabe ». Néanmoins, les conditions ne semblent pas réunies en Asie centrale pour que les mêmes maux provoquent les mêmes effets.

Tribune - 22-12-2010

L'Asie centrale : zone de conflits sur les arrières de la FIAS ? - Daniel Pasquier

Mise au point sur la situation politique mais surtout géostratégique des jeunes républiques d’Asie centrale. États fragiles, pauvres instables, ces pays restent pour les pays occidentaux de possibles théâtres d’opération.

6 résultats

Décembre 2018
n° 815

Armement et économie de défense

Brèves

28-11-2018

Vers une commande de 100 F-35 pour le Japon - Japan will introduce Aircraft Carrier

27-11-2018

Les labels « Centre d’excellence » - French War Studies

21-11-2018

Les Alsaciens pendant la Grande Guerre

Agenda

Colloques, manifestations, expositions...

Liens utiles

Institutions, ministères, médias...